Mode et beauté, Organisation

Comment faire voyager sa robe de mariée ?

Aujourd’hui, j’ai décidé de me pencher sur un sujet trivial : comment faire prendre l’avion à sa précieuse ? Parce que c’est bien beau de choisir sa robe de princesse et de s’imaginer en train de crazé un séga avec, encore faut-il la faire parvenir jusqu’à la Réunion ! Déjà, je vous rassure : c’est possible. Mais afin d’étayer un peu ce discours, je suis allée à la pêche aux infos.

olympe-bordeaux_71

 

Le point de vue de la fille qui voulait faire voyager sa robe

Pour traiter cet épique sujet, faisons appel à la première source d’info – et probablement de problèmes : la future mariée. Vous, en fait.

Pourquoi « source de problèmes » ? Parce que vous avez décidé de porter une robe de princesse ornée de dentelles / perles / paillettes / broderies (rayez les mentions inutiles – s’il y en a), plus ou moins fragile, et plus ou moins volumineuse. Déjà. Mais EN PLUS, vous avez décidé que porter cette petite merveille à la Réunion, ce serait mieux. Well done, girl. Vous avouerez que vous cherchez un peu les ennuis, quand même !

Maintenant, il faut la faire voyager, cette robe : mais comment ? Sur internet, on trouve toutes sortes de témoignages, voici les solutions proposées par les anciennes futures mariées.

  • Si votre robe n’est pas trop volumineuse, vous pouvez la mettre en soute dans votre valise, pliée soigneusement. Ça tombe bien, la mode est aux robes toutes légères et sans froufrous.
  • Si votre robe tend plutôt vers le style « millefeuille de tulle » volumineux, vous avez la possibilité de la glisser dans une housse sous vide – oui oui, comme pour les couettes et les vêtements de ski. Vous mettez votre robe dans une housse en plastique, vous aspirez l’air pour faire le vide et vous placez le paquet ainsi obtenu dans votre valise.
  • Si l’option « valise » ne vous satisfait pas, vous pouvez amener votre robe (dans sa housse) avec vous en tant que bagage cabine. Et ainsi dire à tout l’aéroport « Je vais me marier, gniiiiiiiii » de manière plus ou moins subtile.

Comme ce blog est ultra-sérieux, je suis allée me renseigner sur ces diverses possibilités auprès des principaux intéressés, pour que vous puissiez prendre la bonne décision.

 

Le point de vue des compagnies aériennes

Cet article a été publié pour la première fois en mars 2016 : il était temps de le mettre à jour ! Vous croyez qu’en un an cela n’a pas changé ? Détrompez-vous… et, malheureusement, ce n’est pas à votre avantage. J’ai contacté les principales compagnies aériennes qui desservent la Réunion : Air Austral, Air France, Corsair, Air Mauritius, XL Airways. A la date du 19/04/2017, voici les réponses que j’ai pu obtenir.

Tout d’abord, ce qui n’a pas changé, c’est que les compagnies aériennes vous conseillent très fortement de ne pas laisser en soute les éléments fragiles et/ou de valeur. Or, avec votre précieuse, on a le combo gagnant : Valeur sentimentale    x    Valeur financière    x    « Vas-y, fais un accroc à ma robe et je te déboite » …  Donc, du côté des compagnies aériennes, il vous est fortement recommandé d’amener votre robe de mariée (sur cintre, à l’abri dans sa housse) avec vous en cabine.

La nouveauté de 2017 se situe chez Air Mauritius, XL Airways et Corsair. En effet, ces compagnies considèrent que, à cause de son volume, la robe de mariée est un bagage (et non plus un accessoire). Donc une robe dans sa housse remplace le bagage cabine. En revanche, du côté d’Air France et Air Austral, un passager peut amener en cabine : un bagage cabine + un accessoire. Rien n’a changé ?

  • Air Austral considère toujours que la robe de mariée rangée dans sa housse est un accessoire : donc vous pouvez amener un bagage cabine et une housse.
  • Attention, Air France a une définition stricte de l’accessoire : ce peut être un sac à main, une sacoche ou une sacoche pour appareil électronique (ordinateur, appareil photo…). Point de robe de mariée à l’horizon !
EN RESUME
Air France, Air Mauritius, Corsair, XL Airways La robe (dans sa housse) est un bagage cabine : vous ne pouvez rien emmener d’autre avec vous
Air Austral La robe (dans sa housse) est un accessoire : vous pouvez également vous munir d’un bagage cabine

 

Une fois dans l’avion, en classe économique, la règle voudrait que votre robe soit traitée comme un simple bagage cabine – sacrilège. Mais avec un gentil sourire et une aimable demande à l’hôtesse de l’air, vous devriez parvenir à ce que votre précieuse soit mise en lieu sûr, généralement dans la penderie réservée aux classes « Confort +++ ». Attention, il n’y a rien d’obligatoire, donc soyez aimables et faites comprendre poliment la méga-importance de votre demande !

 

Quelques informations en plus – et en vrac

  • La conseillère d’une des compagnies « robe = bagage » m’a dit au téléphone : « Heu… Je crois que vous pouvez l’amener en plus… Après on devra peser la robe, il faut pas que ça dépasse 7 kilos avec votre bagage cabine… Je sais pas trop, en fait » . Comment dire… ? Ce n’est ABSOLUMENT PAS rassurant ! Il suffit de tomber sur un employé zélé pour que votre robe ne passe finalement pas : donc on ne prend pas de risque, on ne prend pas de bagage.
  • Si vous amenez votre robe en cabine, elle va passer la douane comme tout bagage cabine, et donc profiter d’une escapade dans le tunnel à rayons X : pas de panique, elle ne souffrira pas ! D’autant plus que vous la laisserez dans sa housse (ça a été le cas pour moi).
  • N’oubliez pas que ces infos valent également pour le costume de Chouchou : n’hésitez pas à le faire voyager en cabine également (toujours dans une housse).
  • Les informations fournies sur les compagnies aériennes sont non contractuelles et n’engagent en aucun cas La mariée des tamarins. Il est préférable de vérifier les règles en vigueur auprès de votre compagnie avant de voyager.

olympe-bordeaux_21

 

Le point de vue de la vendeuse de robes de mariée

Côté administratif, OK. Mais il me manquait quand même l’avis d’une personne qui s’y connait en beaux tissus et en robes de mariée, j’ai donc frappé à la porte de chez Olympe.

Olympe, c’est un ensemble de boutiques qui a pour vocation d’amener jusqu’en province les robes de mariée des grandes créatrices parisiennes. Ainsi, de plus en plus de futures mariées ont l’opportunité de porter les sublimes créations de Laure de Sagazan, Elise Hameau, Margaux Tardits… Donc si vous êtes du côté de Montpellier, Lyon ou Bordeaux, n’hésitez pas à prendre rendez-vous !

Pour ma part, c’est à la boutique Olympe de Bordeaux que je me suis rendue. J’ai été accueillie par l’adorable Cindy et nous avons papoté pendant une heure de robes et de créatrices : sujets inépuisables ! Et au milieu de tout ça, voici ses conseils.

olympe-bordeaux_81

 

Tout d’abord, arrêtons de paniquer sur une robe qui voyage : vos robes font déjà un joli trajet pour arriver en magasin, cela se passe comment ?

Les robes nous sont envoyées par les créatrices dans de grandes boîtes individuelles. Elles sont rangées délicatement, avec du papier de soie pour éviter les plis, et sont enveloppées dans du plastique avant d’être glissées dans les boîtes.

Beaucoup de précautions ! Doit-on tout de suite en conclure qu’un voyage en valise est à proscrire ?

Non, je ne serais pas aussi catégorique. Si on prend bien soin de sa robe en la rangeant dans la valise (notamment en la laissant dans sa housse), il ne devrait pas y avoir de dégâts. Ce n’est l’affaire que d’une dizaine d’heures, donc pas de quoi paniquer ! Mais c’est vrai que je recommande plutôt le voyage sur cintre, en cabine.

Et l’option « housse sous vide », bonne ou mauvaise idée ?

(Là, j’aurais aimé vous montrer la tête de Cindy ! ) Oh non, surtout pas !!! Déjà, vous risquez de marquer fortement les plis, ce qui n’est vraiment pas une bonne idée. En plus, la mise sous vide crée des tensions sur les tissus. Imaginez que ces tensions s’appliquent au niveau des dentelles… Le risque est beaucoup trop grand !

OK, pas de mise sous vide : on fait voyager la robe dans sa housse de transport…

Oui, la housse est faite pour ça ! Chez Olympe, on met d’abord une simple housse en plastique, puis on glisse le tout dans une housse en tissu. Ainsi, votre robe est bien à l’abri le temps du trajet.

Et une fois arrivée à la Réunion, comment doit-on prendre soin de la robe ?

Si votre housse est en tissu, vous pouvez y laisser votre robe, elle sera à l’abri des taches… et des yeux de Monsieur ! En revanche, si la housse est en plastique, il faut absolument l’enlever pour laisser le tissu de la robe respirer. Nos clientes doivent ainsi enlever la couche de plastique avant de remettre la robe dans sa housse. Évitez également d’entreposer votre robe à la lumière : un coin sombre sera plus approprié.

Il serait judicieux de passer un petit coup de vapeur sur la robe quelques jours avant le mariage : vous pouvez la déposer dans un pressing, ou utiliser une petite presse vapeur, vendue quelques dizaines d’euros dans les magasins d’électroménager. C’est d’ailleurs ce que j’utilise quand j’emmène mes robes sur des salons, pour leur redonner de l’allure après le transport. Vous pouvez également, plus simplement, utiliser votre fer à repasser à la verticale, en mode vapeur : ATTENTION, ne mettez JAMAIS le fer à repasser en contact avec votre robe, vous risqueriez de brûler le tissu.

Y a-t-il des tissus qui voyageront mieux que d’autres ?

Honnêtement, tous les tissus peuvent très bien voyager. Les matières naturelles auront tendance à se défroisser très facilement, tandis que les matières synthétiques nécessiteront plus de travail. Mais les matières synthétiques sont un peu moins fragiles.


Voilà pour les infos côté vendeuse ! Merci Cindy, pour cet agréable moment passé dans le délicieux show-room bordelais !

olympe-bordeaux_41

 

Et du coup, comment je fais voyager ma robe ?

Ah non, je ne vous répondrai pas de manière aussi catégorique ! Je vous ai donné les informations disponibles sur le sujet, à vous ensuite de faire votre choix ! N’oubliez pas de vérifier les règles de votre compagnie aérienne (généralement disponibles sur leur site internet), et conservez votre robe dans sa housse jusqu’à l’arrivée. Si le magasin rechigne à vous donner une housse digne de ce nom, expliquez votre situation : votre robe va faire des milliers de kilomètres, elle a droit à un traitement de faveur !

J’espère avoir éclairé votre lanterne, à bientôt pour de nouveaux conseils !

 


Et vous, le voyage de votre robe vous fait peur ? Quelle solution envisagez-vous ?

Vous aimerez aussi

7 Commentaires

  • Répondre Lily 10 mars 2016 at 09:40

    Coucou Amélie !
    Merci infiniment pour cet article hyper complet qui m’a éclairé sur bien des points. Tu as raison, il vaut mieux se renseigner auprès des différentes compagnies aériennes avant de voyager pour pouvoir s’organiser en fonction de leurs réponses. En lisant ton article, je suis rassurée, j’avais peur que ce soit très compliqué mais finalement je me dis que tout est une question d’organisation. Ton article est un vrai guide qui va permettre à beaucoup de futures mariées de s’organiser au mieux pour faire voyager leur robe pour le grand jour ^^

    • Répondre Amélie Tamarin 10 mars 2016 at 10:41

      Hihi, je suis contente d’être utile ! Effectivement, faire voyager sa robe n’est finalement pas très compliqué, il suffit juste d’anticiper un peu. Merci ^^

  • Répondre mélanie 31 mai 2016 at 11:08

    Je vis à la Réunion et m’apprête à faire le trajet inverse avec ma précieuse demain!! J’avais prévu un voyage cabine, mais c’était avant de récupérer ma robe…. de princesse (à laquelle tu enlèves juste « paillettes » et « broderies » de ta description de la robe « source de problèmes 😉 )
    – dans une housse blanche qui laisse transparaître l’aspect et les dentelles … sympa pour garder la surprise auprès du chéri!! je songe à une solution enrobage sac poubelle… ça retire du glamour à la situation!
    -et mon Dieu quand la vendeuse m’en parlait c’était « très facile dans l’avion car une fois mise dans la housse elle est pliée et prend moins de place, vous la pliez en deux et c’est bon. » et ben non c’est encore méga volumineux à mon gout j’ai peur qu’on me refuse la cabine quand ils verront « the huge » robe!
    Il faut savoir que chez Air Austral j’ai demandé à trois personnes différentes, on m’a dit que c’est seulement au moment de l’enregistrement que l’on nous autorise ou non à prendre la robe en soude, décision prise par le chef de cabine en fonction de la place qu’il y a car ils mettent la robe dans l’espace où les stewarts et hôtesses se réunissent… en gros on leur pompe l’espace vital qui n’est déjà pas énorme! Mais en général comme c’est pour une occasion spéciale ils disent pas non…. en même temps je les vois mal refuser à moins de vouloir déclencher la fureur dévastatrice d’une mariée perturbée ^^
    Toutes ces petites choses me font envisager la simple solution de piquer la grosse valise bien rigide de Chéri pour y déposer délicatement ma robe, la mettre en soute , et me payer la boule au ventre jusqu’à ce que je la retrouve sur le tapis bagages à Paris …
    Je vous tiendrai au courant du dénouement….

    • Répondre Amélie Tamarin 31 mai 2016 at 11:46

      Effectivement, c’est pas top de t’avoir donné une housse aussi fine… Et les vendeuses ne te diront jamais que le transport pourrait être problématique, on préfère vendre du rêve en même temps que la robe ! ^^
      La solution de la valise rigide est top, c’est idéal si vous n’avez pas prévu trop de bagages déjà. Tu peux demander, à l’enregistrement, qu’ils apposent un autocollant « Prioritaire » sur ta précieuse valise. Ça ne coûte rien, et cela permet que ta valise soit V.I.P. Lorsque nous avons voyagé sur Air Austral en tant que futurs et tout jeunes mariés, nous ne l’avions pas demandé mais c’était le « cadeau » de la compagnie pour l’occasion.

      Oh oui, je veux savoir le dénouement de tout ça ! … Et félicitations ! ^^

  • Répondre Isabelle 10 mars 2017 at 21:29

    Bonsoir, pourriez-vous s’il vous plait me donner une référence pour une petite presse vapeur ? Les prix que je vois sont élevés …
    Je vous remercie.
    Isabelle

  • Répondre Ellie 11 août 2017 at 06:33

    Bonjour, je me suis mariée en juillet et je te remercie pour tes articles qui m’ont été bien utiles pour les préparatifs à distance de notre mariage à La Réunion. Aurais tu des conseils ou un pressing à recommander à La Réunion pour faire nettoyer ma robe de mariée et la conserver?

    • Répondre Amélie Tamarin 10 septembre 2017 at 22:12

      Hello Ellie, malheureusement je n’ai pas de pressing à te recommander : c’est mieux d’aller dans un pressing où tu as tes habitudes, au moins tu connais déjà leur travail.
      Pour la conservation de ta robe, il faut l’entreposer dans un endroit sec et frais : les tissus n’aiment pas l’humidité ni la chaleur. Donc un grenier à La Réunion est une très mauvaise idée, par exemple !

    Laisser un commentaire