Organisation

Pluie, cyclone, et autres joyeusetés : pensez au plan B !

Vous le verrez sur tous les blogs mariage, parmi la multitude de conseils qu’on peut vous donner, il y en a un qui revient souvent : « Prévois un plan B en cas de pluie« . Certes.

Sauf que, à La Réunion, la pluie ce n’est pas « la petite bruine poétique qui rend si joliment sur les photos ». Non, à La Réunion, quand il pleut : IL PLEUT. Donc un petit point sur les solutions en cas de grosse douche – ou autre désagrément climatique – ça ne peut pas faire de mal ! Pour cela, je suis allée chercher des conseils auprès d’une professionnelle du mariage, une certaine Pauline… ^^

comparaison-reunion-metropole-pluie-tempete

Crédit photo : Kamila Harris

Ce qu’on peut faire AVANT le jour J

Tout d’abord, petit rappel sur le climat de l’île pour les « hors-Réunion » ! La saison des pluies s’étend d’octobre à mars, et correspond à l’été austral (plus d’infos ici) : elle est synonyme de fortes chaleurs et de pluies parfois très intenses, avec la possibilité de cyclones (notamment en décembre-janvier). Donc si vous êtes des flippés de la météo, le mieux est d’éviter la saison cyclonique !

Mais les mariés d’avril 2016 vous le diront, on n’est pas à l’abri des surprises de la météo : pour preuve, le charmant cyclone Fantala (le deuxième plus puissant jamais observé dans le sud-ouest de l’océan Indien – tant qu’à faire), qui s’est pointé en AVRIL – mais a tout de même eu le bon goût d’épargner l’île.

Donc voyons ensemble les conseils suggérés par Pauline, à appliquer quelle que soit la période où vous vous marierez !

 

Prévoir le budget pour un plan B

La première chose à faire est de réfléchir à une solution de repli pour chaque moment de la journée où vous serez en extérieur : cérémonie laïque, vin d’honneur, soirée… Mais il faut surtout budgétiser cette solution de repli, et faire établir un devis clair et précis : le but est d’éviter les décisions prises en catastrophe et potentiellement moches peu esthétiques.

Par exemple, si la soirée a lieu dans un jardin, il serait judicieux d’éviter les chapiteaux tout moches et plutôt (si le budget le permet) de prévoir un joli chapiteau transparent. On peut aussi prévoir des vélums, qui ne protègeront pas entièrement l’espace mais seront suffisants en cas de petite averse. Pensez également que de l’herbe sous la pluie, c’est potentiellement boueux : peut-être faudra-t-il songer à un plancher ?

Vous allez me répondre : « Oui, mais on dépense déjà beaucoup dans le mariage, on ne va pas en plus mettre de l’argent de côté pour un plan B ».  Heu … en même temps, QUI vous a dit de faire votre cérémonie laïque sur la plage et toute votre soirée dans un jardin ?!! Si vous ne voulez absolument pas dépenser en plan B, évitez de vous mettre dans des situations où vous en aurez besoin, c’est tout bête !

Donc ATTENTION aux idées « Oh-chéri-ce-serait-trop-romantique-on-le-fait-on-réfléchit-pas » : pensez à prévoir une solution si la piste de danse est en extérieur, et préparez-vous psychologiquement à l’infaisabilité du feu d’artifice ou de l’apéritif en extérieur.

 

Faire un point avec TOUS les prestataires

Posez la questions à TOUS vos prestataires : que se passe-t-il en cas de force majeure (cyclone, forte pluie, etc ) ? Soyez ch…  rigoureuses, il vaut mieux tout anticiper  : la livraison du gâteau, le déplacement de la coiffeuse à domicile, l’installation du traiteur, le tir du feu d’artifice…  Faites en sorte que ces informations « plan B » soient incluses dans les contrats – si ce n’est pas déjà fait.

Assurez-vous, auprès du personnel de votre lieu de réception, qu’une solution de repli est envisagée de leur coté : demandez-leur exactement ce qui est prévu, et essayez de voir des photos de ce qui a été mis en place pour d’autres évènement où le temps a chamboulé les plans.

Pensez à demander à chaque prestataire leurs délais pour l’activation du plan B (un chapiteau se prévoira un à deux jours avant, le traiteur devra réagir le matin même, la décoration devra migrer vers le lieu de repli … ).

 

Penser aux fringues et aux accessoires

Tout d’abord, prévoyez de jolis parapluies pour vous et vos invités : vous éviterez ainsi les immondes parapluies publicitaires sur les photos, et vos invités resteront un peu au sec. Attention, cela peut représenter un petit budget, surtout dans les derniers jours (vous savez, quand on arrête de remplir son tableur Excel … ) : pour rester zen, anticipez cette dépense et calez-la dans l’enveloppe « plan B » de votre budget.

A présent, parlons des mariés – les stars du jour, même sous la pluie. Si vous vous mariez un jour de grosse averse, il vaut mieux ne pas insister auprès du photographe pour réaliser vos séances photo en extérieur, sous peine de franchement pourrir vos tenues !  Il vaut mieux convenir en amont avec votre photographe d’une séance Day After, où vous prendrez plaisir à remettre vos habits de lumière – au sec.

Mesdemoiselles, prévoyez des chaussures de rechange pour pouvoir faire votre entrée dans la salle de réception avec des chaussures toutes propres. Normalement, vous avez déjà réfléchi à la paire de chaussures confortables qui vous permettra de shaker votre booty toute la nuit : elle vous sera d’un grand secours en cas de pluie également. Je n’irais pas jusqu’à vous conseiller une robe de princesse de rechange, mais si vous aviez prévu deux tenues (une robe pour la mairie, par exemple), gardez l’autre tenue à disposition en cas de pluie / boue sur la première.

N’oublions pas le marié, pour lui aussi il vaut mieux prévoir au moins une chemise de rechange : qu’il fasse chaud ou qu’il pleuve, cela sera utile.

 

Ce qu’on peut faire LE JOUR J

  • Se répéter, tel un mantra : « Je vais me marier, cette journée sera extraordinaire » – ce n’est pas la pluie qui va venir vous embêter !
  • Dans votre sac de secours, prévoir des lingettes (du type lingettes bébé) pour vous nettoyer les pieds si vos chaussures sont ouvertes
  • Dans ce même sac, prévoir un kit de retouche beauté si la maquilleuse/coiffeuse n’est pas disponible pour revenir en début de soirée
  • Activer le plan B en cas de besoin : désignez un proche qui devra déclencher le plan B auprès de tous les prestataires. Si vous avez opté pour une coordinatrice, c’est elle qui s’en chargera (donc, pour la 2364ème fois : prenez une coordinatrice !)
  • Tomber amoureuse de son plan B ! ^^

 

En fait vous ne pourrez plus faire grand chose le jour J : face aux aléas de la météo, le mieux est d’AN-TI-CI-PER !

J’espère que tous ces conseils vous auront un peu éclairées : j’ai mis plein de MAJUSCULES partout, il y avait beaucoup de choses importantes à dire ^^ Cet article se serait clairement résumé à « La pluie, ça craint » sans l’aide de MademoiZelle Pauline, donc pour sa patience et ses bonnes idées … (toutes en chœur) … MERCI PAULIIIIIIIIINE !!! ♥

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Fanny Tiara 27 janvier 2017 at 21:38

    Lors de ma saison 2016 j’ai assisté à un mariage pluvieux… La cérémonie laïque était prévue en extérieur…
    Avec l’équipe de wedding planner, nous avons décidé de repousser la cérémonie à 23H ! En effet, les applications météo nous prévoyez une accalmie ! Les mariés, paniqués, nous on fait confiance. Et je peux vous dire que le résultat est plus que canon ! Ce fut un moment magique. Une cérémonie de nuit, éclairée par des bougies et des guirlandes lumineuses. Une ambiance tout à fait spéciale qui fut une belle surprise. Je suis fière d’avoir été la photographe de ce mariage !
    Alors n’ayez plus peur de la pluie ! Celle ci peut vous offrir des alternatives encore plus magiques !

    • Répondre Amélie Tamarin 29 janvier 2017 at 13:38

      Chouette anecdote !
      En fait, c’est toujours pareil : dès que tu acceptes de lâcher prise et de te laisser porter, la magie est très souvent au rendez-vous !

    Laisser un commentaire