Journal de bord

Le mariage à distance de Lily : c’est l’heure des essayages !

Ça y est, Lily – du blog beauté  Makeup Madness – va ENFIN nous livrer la chronique que nous attendions toutes : LES ESSAYAGES DE ROBES !!!!!!!!!!! Et je vais arrêter là mon introduction parce que Lily a plein de choses à nous raconter ^^ !


essayages-lily-2
 

Enfin les essayages de robes !!!

Je dois dire que je trépignais d’impatience d’arriver à cet instant ! J’ai pensé à ma robe dès les premiers jours qui ont suivi la demande en mariage de Chéridou. Depuis le début de l’année, j’ai scruté toutes les photos possibles et imaginables de robes de mariée sur internet… et mon tableau de « Wedding Dress » sur Pinterest compte d’ailleurs à son actif près de 900 épingles !

Les premiers essayages, c’était du sérieux pour moi, je voulais que ce soit un moment magique ! Un petit souci technique s’est quand même vite présenté : ma mère habitant à La Réunion et ma sœur résidant dans l’est de la France, organiser des essayages avec elles à Nantes paraissait un peu compliqué. Ne pouvant imaginer ces premiers essayages sans elles, on s’est arrangé pour toutes se retrouver à Paris à la fin du mois de septembre pour un week-end marathon ! Cette période tombait à pic, car les nouvelles collections de robes pour 2017 étaient fraîchement disponibles !

J’ai donc booké trois essayages dans des boutiques de robes de mariées où les modèles me plaisaient le plus et où les gammes de prix étaient assez larges : Pronuptia, Pronovias et Couture Nuptiale. Franchement, j’y suis allée en étant certaine de ne pas avoir le coup de cœur tout de suite. J’étais convaincue que j’allais devoir programmer d’autres rendez-vous sur Nantes car j’allais rentrer bredouille de mes recherches. Mais contre toute attente, le coup de cœur – voire même le coup de foudre – a été au rendez-vous !

 

Mon marathon parisien

Vendredi 23 septembre – 10h30 – Premier essayage – Boutique Pronuptia

Nous passons la porte du magasin. J’étais excitée comme une puce et très impatiente de passer des recherches virtuelles aux essayages réels !

Nous sommes installées dans un petit salon et nous patientons en regardant les catalogues de la marque. J’ai un peu peur. J’ai des papillons dans le ventre aussi. J’ai du mal à réaliser et pourtant tout devient tout de suite plus concret. Je stresse un peu, je ne sais pas à quoi m’attendre mais j’ai hâte ! Je sens ma mère et ma sœur très émues.

La conseillère me reçoit et me pose de très brèves questions sur mon mariage. Elle me demande ensuite les modèles de robes que je souhaite essayer et je décris un peu mes attentes : « Je cherche une robe avec de la dentelle. Pas de strass, ce n’est pas trop mon truc. Je cherche une robe avec un buste délicatement travaillé et de jolis détails dans le dos. Mais surtout, je voudrais une robe qui m’allonge et me grandisse ». C’était ma plus grande crainte, me sentir encore plus petite que je ne le suis déjà : je ne mesure qu’1m50, donc trouver une robe qui m’aille relevait pour moi du défi !

Ma conseillère m’installe dans une cabine un peu étroite et je commence à enfiler des robes que j’avais déjà repérées au préalable. La première que j’enfile est ma préférée sur le papier : c’est le modèle Playelle. C’est une robe de princesse, qui affiche un buste en dentelle travaillé avec de jolies découpes et un beau décolleté en forme de cœur. Et à ma plus grande surprise, elle me va plutôt bien ! Le fait d’avoir le dos dénudé m’allonge et les détails en dentelle du buste ont beaucoup de charme.

essayages-lily-playelle-02

essayages-lily-playelle

J’essaie ensuite d’autres modèles de robe : le modèle Chaumont ne va pas vraiment, il y a trop de volume. J’essaie aussi la robe Zanzibar, et celle au nom de Mlle Cécile… Elles sont toutes belles, mais me mettent différemment en valeur. Finalement, je termine l’essayage en remettant ma première robe, la Playelle… C’est celle qui me plaît le plus, mais je n’ai pas le coup de cœur.

essayages-lily-cecile

Je suis ressortie de ce premier rendez-vous en sachant un peu mieux ce qui pourrait m’aller ou pas. Mes craintes concernant le rendu des robes sur ma petite taille se sont également envolées.

 

Vendredi 23 septembre -14h – Deuxième essayage – Boutique Pronovias

En arrivant dans cette enseigne mythique, j’étais un peu perdue. J’avais déjà regardé leur collection 2017 sur internet et tout me plaisait, les robes étaient toutes plus splendides les unes que les autres.

On s’est installé et je me suis laissée guider par le professionnalisme de ma conseillère. Elle a vraiment essayé d’en savoir plus sur notre mariage : où nous allions nous marier, dans quelle ambiance, quelle était ma personnalité et mes goûts. Je lui parle alors de La Réunion, de l’ambiance tropicale et fleurie vers laquelle on souhaite aller. Elle me demande d’en dire plus sur notre lieu de réception. Je lui parle du Golf du Bassin Bleu, de la vue sur la mer, de notre nombre d’invités et de la tenue d’une cérémonie religieuse.

essayages-lily-1

On file ensuite vers une cabine d’essayage immense. Ma conseillère me ramène une première robe. Je l’essaie, je me regarde dans la glace et mon cœur bat à mille à l’heure ! Elle est splendide, tout simplement splendide ! Je m’y sens bien, j’ai l’impression de flotter ! La robe me grandit et me fait sentir comme une princesse. Ma mère en a les frissons. Je sors de la cabine pour admirer la robe dans un plus grand miroir et sous une autre lumière et c’est le coup de foudre immédiat ! Je tourne sur moi-même, je la regarde sous tous les angles, je marche, j’avance, je tourne, je danse ! Je ne trouve rien à redire, à mes yeux elle est parfaite ! Ma conseillère m’annonce qu’il sera difficile pour elle de trouver mieux et file me chercher un voile – oui, un voile ! Moi qui n’en voulais pas à la base, je me laisse tenter par l’idée et là, la robe prend tout son sens !

Les essayages se poursuivent malgré tout. J’essaie d’autres modèles, de très belles robes mais rien n’y fait, je n’ai en tête que la première ! Je l’essaie donc une deuxième fois, pour être sûre et là, je n’ai même plus envie de l’enlever ! J’ai un autre rendez-vous de prévu le lendemain dans une autre boutique. Par acquis de conscience, je ne l’annule pas mais, avec ma conseillère Pronovias, on convient de se revoir dès le lendemain, si mon choix se confirmait suite à ce troisième essayage.

Quand je quitte la boutique, je ne pense plus qu’à cette robe. J’ai le sentiment de vraiment avoir trouvé la bonne.

 

Samedi 24 septembre – 16h – Troisième essayage – Couture Nuptiale

Ce dernier rendez-vous a lieu dans une petite boutique que j’avais repérée sur internet, et j’avais été emballée par les marques proposées. Depuis la veille, j’attendais ce rendez-vous en me disant qu’il allait certainement me confirmer ou non mon coup de cœur de chez Pronovias.

L’accueil de la conseillère est ultra rapide. Elle me s’attarde peu sur les détails du mariage et me demande de choisir quelques robes à essayer. Tout va très vite, je n’ai même pas le temps de trop réfléchir. Je m’installe dans la cabine et j’essaie les robes, les unes après les autres. Les modèles sont jolis et je suis ravie d’avoir pu essayer deux robes Cosmobella. Elles sont très belles et me vont plutôt bien, mais la première est vraiment lourde à porter et la seconde ne me donne pas cet effet « waouh » que j’ai eu la veille.

essayages-lily-7826-cosmobella

essayages-lily-7746-cosmobella

Le rendez-vous est vite expédié. Il n’a duré que 30 min (contre 1h30 chez Pronovias et 1h chez Pronuptia). Quand je sors de la boutique mon choix est fait, je retourne chez Pronovias dans la foulée pour commander ma robe et programmer le prochain rendez-vous pour les retouches. J’en suis ressortie le cœur léger, toute joyeuse et sautillant de bonheur : j’ai trouvé la robe de mes rêves !

 

Bilan : une robe, de l’émotion… et le début de la suite ! ^^

Quand je me suis vue pour la première fois dans la glace dans cette belle robe, une vague d’émotion immense m’a envahie, ma mère et ma sœur en avaient les larmes aux yeux. Tout d’un coup je me suis vue, marchant vers l’autel, avec Chéridou m’attendant au loin dans son beau costume. Tout de suite, les choses deviennent plus concrètes et réalistes – c’est fou l’effet que ça fait de se voir enfin en robe de mariée ! J’ai senti que l’aventure des préparatifs prenait un autre tournant, tout ce qui était flou devenait de plus en plus net. Se projeter était tout d’un coup plus facile !

J’ai quitté Paris avec de magnifiques souvenirs et des étoiles dans les yeux. Je n’en reviens pas d’avoir eu le coup de cœur aussi vite ! J’ai hâte d’être en février pour le rendez-vous des premières retouches. Ma mère m’a offert de magnifiques boucles d’oreilles pour aller avec la robe, je pense déjà aux vernis que je vais pouvoir porter, ou encore aux chaussures que je vais devoir trouver. Bref, les préparatifs sont définitivement bien lancés, je suis plus motivée que jamais, reboostée et impatiente d’être à l’année prochaine…

Vous l’aurez compris, je vais garder la surprise de la robe jusqu’au bout : j’ai bien trop peur que Chéridou ne finisse par tomber dessus par hasard !Tout le charme de la robe de mariée réside dans la découverte du grand jour, n’est-ce pas ? ^^ Je ne vous cache que c’est très dur de ne pas évoquer les détails de cette robe ! Je me retiens très fort de ne pas trop en dire pour ne pas gâcher  la surprise, mais c’est duuuur ^^ Encore quelques mois à tenir et je pourrai enfin lever le voile, au sens propre du terme !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire