Organisation

Les 5 étapes pour établir votre budget

Bonjour les filles ! Alors, on rêve paillettes, fleurs et dentelle, comme toute future mariée ? C’est fou comment la futilité peut faire du bien, pas vrai ? ^^ Malheureusement, je vais casser un peu le truc, car je suis bien obligée d’aborder un sujet épineux. Un sujet presque tabou. Vous savez, Celui-dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom… Ahem, je me lance : le budget.

Je sais, ce n’est vraiment pas la partie la plus funky du mariage, mais il faut bien passer par là ! Alors aujourd’hui, on va causer de Vous-Savez-Quoi, parce que toute organisation de mariage commence par la définition d’un budget. Oui oui, c’est à mettre tout au début de votre liste, AVANT les essayages de robes ! … – J’avoue, j’ai commencé par les robes (#FaisCeQueJeDisPasCeQueJeFais)

Mais comme je suis sympa, et que mon but n’est pas de vous embêter, je vais vous donner quelques étapes pour définir votre budget – s’y tenir, c’est une autre histoire. A vos stylos !

tirelire-argent-cochon-budget

 

1. Imaginez le mariage idéal

On commence par la partie fun ! Imaginez avec Chouchou le mariage idéal à vos yeux : une déco de rêve ? une cérémonie au bord de l’eau ? une arrivée en hélicoptère ? un photographe renommé ? Attention, j’ai bien dit avec Chouchou : c’est son mariage à lui aussi, il faut qu’il s’y reconnaisse également !

N’hésitez pas, dans un premier temps, à noter tout ce que vous imaginez pour votre mariage, même les caprices et les trucs un peu étranges – c’est la phase « Gniiiiiiiiiiiii !!! ». Une fois cette phase passée – ou du moins atténuée – reprenez calmement vos idées pour y réfléchir plus raisonnablement. Le but est de donner des priorités à tout ce que vous avez listé.

  • « Indispensable » : vous n’imaginez pas votre mariage sans ces éléments
  • « Selon le budget » : vous aimeriez beaucoup ces éléments, mais uniquement si votre budget le permet
  • « Pas nécessaire » : envies dont vous pouvez vous passer sans regret

Normalement, dès cette étape, vous apprendrez l’art délicat des compromis : et oui, encore une fois, écoutez votre homme (ou forcez-le à prendre part à la discussion, selon le modèle de chéri que vous avez) : un mariage, cela se construit à deux, et il vous faut prendre en compte ce qui lui tient à cœur.

Lors de cette première étape, il serait judicieux de garder un peu vos idées pour vous : vous trouverez toujours une copine / belle-mère / tante pour vous dire que vous prenez les mauvaises décisions. Or si vous préférez mettre votre argent dans une robe de créateur plutôt que dans un vidéaste, c’est votre choix. Bref, écoutez-vous avant d’écouter les autres.

 

2. Cherchez des infos

Au milieu de tous vos épinglages Pinterest et de vos discussions « glitter », partez à la recherche des tarifs pratiqués par les prestataires. Car oui, un mariage coûte cher, et vous devez vous faire une première idée des sommes que vous vous apprêtez à dépenser.

Discutez avec vos copines déjà mariées, cherchez sur internet les tarifs des pros qui vous plaisent, demandez quelques devis… Avec tout cela, vous devriez avoir une idée du budget qui correspondrait au mariage que vous souhaitez.

Aparté spécial pros ON

Amis prestataires, je souhaiterais faire une petite remarque. En effet, vous ne facilitez vraiment pas la tâche des futurs mariés lorsque vous n’affichez aucune information sur vos tarifs. Au mieux, vous leur imposez un énième mail de plus, au pire ils ne se fatigueront même pas à vous contacter (true story)… Ils pourraient même penser que vous êtes trop haut de gamme pour eux, alors que ce n’est pas forcément le cas ! Une simple mention de vos tarifs de départ faciliterait grandement la vie de tout le monde. En plus, cela éviterait sans doute une bonne partie de commentaires du style « Mais vous êtes trop cher !« , puisque les mariés auraient déjà une certaine idée des prix du marché.

Aparté spécial pros OFF

 

3. Faites vos comptes

Là, c’est le moment moins glamour : l’objectif est d’évaluer la somme dont vous disposez pour financer votre mariage.

Première source de financement : vous – évidemment. Quoique… Est-ce si évident que cela ? En tout cas, il est plus fréquent aujourd’hui que les couples financent eux-mêmes leur mariage. En effet, l’âge auquel les amoureux se marient a augmenté de quelques années, ils ont donc plus facilement le salaire et les économies nécessaires pour leur grand jour.

Vous pouvez également opter pour la formule plus traditionnelle et obtenir l’aide financière de vos familles. Je vous prédis alors des discussions plus ou moins tendues, sur « qui paie quoi ? » et « quelles seront les contreparties ? »… On a déjà parlé compromis ? Ben voilà, c’est vrai ici aussi.

Mais quelle est la somme nécessaire à un mariage ? Difficile de répondre, tant les mariages peuvent être différents. Comment peut-on comparer un mariage intimiste de 30 personnes avec un banquet de 300 personnes ? Comment peut-on comparer un repas convivial dans un petit restaurant des Hauts, avec des feux d’artifice dans un hôtel de la côte ? Et surtout, comment faire la moyenne de tout cela et affirmer : « Voilà le budget moyen d’un mariage à la Réunion » ? Difficile, vraiment.

Néanmoins, sachez deux choses.

  • C’est votre nombre d’invités qui déterminera en grande partie votre budget : plus votre liste sera longue, plus vous devrez dépenser pour la nourriture et les boissons. Et comme ces postes représentent en moyenne 40 à 50 % du budget d’un mariage… Moralité : si vous avez un budget restreint, pensez à restreindre également la liste d’invités !
  • Il y a de TRES fortes chances que vous dépassiez votre budget initial, alors prévoyez de la marge. Que ce soit pour un caprice de dernière minute, ou parce que vous avez totalement oublié un poste de dépense, les petites sommes risquent fort de s’accumuler : en général on considère que le budget initial est dépassé d’environ 20%. Ce n’est pas négligeable !

 

4. Créez votre budget

Maintenant que vous savez de combien vous disposez, il ne reste plus qu’à répartir cette somme selon les différents postes de dépense, en privilégiant les « Indispensables » que vous aviez définis en partie 1.

N’oubliez pas d’être réalistes dans vos choix : si vous avez bien fait vos recherches, vous savez qu’il est peu probable d’avoir un excellent photographe pour un budget prévisionnel de 200 €, n’est-ce-pas ? Mais c’est à vous de décider si vous préférez allouer une plus grosse part de votre budget plutôt à la voiture ou plutôt au champagne – par exemple.

 

5. Suivez vos dépenses

Ça y est, tout est décidé ? Vous savez combien vous comptez dépenser ? Afin de tenter de maîtriser votre budget et vos dépenses, il vous sera nécessaire de suivre tout cela : les sommes initialement prévues, les acomptes versés, les économies réalisées…

Pour vous aider, je vous propose un document à télécharger : Tableau de bord budget. Il vous suffit de l’imprimer et de l’ajouter à votre classeur de mariage. A vous ensuite de le tenir régulièrement à jour !

Pour ceux que cela intéresse, je vous propose également un document (beaucoup) plus complet en version Excel : Tableau de bord budget Excel. Il ressemble énormément à celui que j’avais créé pour suivre notre propre budget. En première page, vous trouverez un suivi de vos postes de dépense : combien ça coûte ? Est-ce plus ou moins que prévu ? Combien a-t-on déjà payé ? Combien reste-t-il à payer ? Je me suis basée sur les dépenses courantes pour un mariage, n’hésitez pas à en ajouter ou en enlever. Attention : si vous bougez des lignes, vérifiez bien que les formules sont encore correctes. En deuxième page, vous pourrez suivre d’autres éléments, je vous laisse découvrir. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas !

Voilà les enfants ! Allez, à vos calculs !

 


Et vous, comment vous êtes-vous organisés pour établir votre budget ? Vos astuces intéressent les futures mariées qui passent par ici !

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire